wp49001845.png
wp1fc6f843.png
wp160a9bbe.png
wp8d51b80a.png
wpe6473f8b.png
wp4386488f.png
wp2a34c001.png
wpe7ab6cdf.png
wp79945394.png
wp7d411540.png
wp1a7cc491.png
wp072e9466.png
wpd4502b90.png
wp1bfe49cd.png
wpdb206564.png
wpc21ade2d.png

1) Le Brevet de Base de pilote d'avion (ou BB) "ATTENTION, CETTE LICENCE CESSERA D' EXISTER LE 8 AVRIL 2020 est un brevet national (français, donc non reconnu dans un autre pays) qui autorise son titulaire à voler seul à bord dans un rayon de 30 km autour de l'aérodrome de départ, sans passager et sur le type d'avion ayant servi à la formation. Avec de l'expérience des extensions d'autorisation peuvent être accordées par un instructeur habilité.

La mise en application de la réglementation européenne Part-FCL  devait marquer la fin du Brevet de Base ; cependant  après discussion, il continuera  d'être délivré jusqu'au 8 Avril 2020. Les brevets de base délivrés devront être convertis en LAPL restreint au minimum pour entrer dans le cadre règlementaire EASA et ce, conformément au rapport de conversion contenu dans l’Arrêté du 9 septembre 2014 modifiant l’arrêté du 31 juillet 1981 relatif aux brevets, licences et qualifications des navigants non professionnels de l’aéronautique civile (personnel de conduite des aéronefs).En parallèle avec le brevet de base sera mis en place, quand il aura été voté par l’EASA et conceptualisé par le groupe de travail DSAC/PN –FFA, le LAPL modulaire dont le premier module sera le remplaçant du brevet de base actuel.
IMPORTANT : A la date du 5 Juin 2014,  la règlementation Européenne concernant le PART FCL (ATO) est suspendue et des pourparlers sont engagés pour que le Brevet de Base reste d' actualité jusqu'au 8 Avril 2018 (Voir revue INFO PILOTE du mois d'Aout 2014 en page 19). De nouveaux changements sont intervenus en avril 2015 et pour le petites structures une règlementation moins stricte que l' ATO verra le jour prochainement la DTO
Cliquez ici pour consulter l' arrêté du 9 septembre 2014 concernant la conversion du Brevet de Base en LAPL
Lire cet article de la FFA

Cliquez enfin sur cette image pour découvrir le texte officiel du 01/11/2014
Qui explique comment transformer son BB en LAPL restreint ou en LAPL

wp82321e1e.png
Cliquez sur ce lien pour télécharger les documents à complèter
Et à retourner à la DGAC


Conditions d'obtention

Il n'y a pas d'âge pour commencer une formation, cependant le 1er vol solo à bord ne peut intervenir avant 15 ans révolus et l'obtention du brevet avant 16 ans révolus.

Pour obtenir le brevet de base, il est nécessaire de réussir un examen théorique et pratique.

Les pré-requis sont les suivantes :

• 6 heures de vol en double commande (avec instructeur)
• 4 heures de vol en solo
• 20 décollages et 20 atterrissages en solo

Privilèges

Voler seul à bord et sans rémunération, dans un rayon de 30 km autour de l'aérodrome de rattachement et sur le type d'avion ayant servi à la formation, hors des espaces aériens contrôlés (exception de l'aérodrome de départ).

Formation théorique

L'examen théorique du brevet de base est composé de 60 QCM à choix unique, pour réussir l'épreuve il faut obtenir un minimum de 75% de bonnes réponses.

Dans le cas de la poursuite vers un PPL, le théorique PPL est valable également pour le brevet de base.

Formation pratique

Afin de se présenter à l'examen pratique du brevet de base, vous devez avoir effectué au minimum 10 heures de vol, comprenant au moins 6 heures en double commande (avec un instructeur) et 4 heures de solo supervisé (avec au moins 20 atterrissages).

Ce minimum règlementaire est très faible et prend en compte une éventuelle expérience aéronautique (planeur, ULM, ...). Pour un débutant complet, il faut entre 15 et 20 heures de formation.  Cela dépend bien sûr de la disponibilité, de l'implication et du travail personnel de l'élève-pilote.

Extensions possibles

• Emport de passagers
• Utilisation d'autres aérodromes éloignées de moins de 100 km
• Utilisation d'autres avions
• Voltige

• Vol de nuit

• Remorquage de planeurs

Validité

Le brevet de base a une validité de 24 mois. Le pilote doit justifier de 10 heures de vol dans les 12 mois précédant la demande de renouvellement qui se fera avec un instructeur habilité ou un examinateur.

Prorogation : Voir modalités ici


2) Le LAPL est une licence européenne (reconnue uniquement dans l'Union Européenne et la Suisse) qui autorise son titulaire à voler de jour seul à bord d'un avion monomoteur ayant une masse maximale au décollage inférieure à 2 tonnes, sans rémunération et avec 3 passagers maximum (sous conditions : après 10 heures de vol suite à l'obtention de votre licence).

L'apparition du LAPL se fera avec la mise en application de la réglementation européenne Part-FCL courant avril 2013. Cette réglementation ayant déjà reportée de 2 ans et pouvant l'être jusqu'en avril 2015, les conditions et privilèges du LAPL peuvent changer. Les informations de cette page sont données à titre indicatif.

IMPORTANT : A la date du 5 Juin 2014,  la règlementation Européenne concernant le PART FCL (ATO) est suspendue (Voir revue INFO PILOTE du mois d'Aout 2014 en page 19).


Conditions d'obtention

Il n'y a pas d'âge pour commencer une formation, cependant le 1er vol solo à bord ne peut intervenir avant 16 ans révolus et l'obtention du brevet avant 17 ans révolus.

Pour obtenir le LAPL, il est nécessaire de réussir un examen théorique et pratique.

Les pré-requis sont les suivantes :

• 30 heures de vol au total

• 15 heures de vol en double commande (avec instructeur)

• 6 heures de vol en solo incluant 3 heures de navigation et au moins un vol de 80 nm (150 km) avec un arrêt complet sur un aérodrome différent de celui de départ

Privilèges

Exercer les fonctions de commandant de bord sur un avion monomoteur de masse maximale au décollage de moins de 2 tonnes et sans rémunération sur le territoire français (et européenne si obtention de la compétence linguistique anglaise), avec au maximum 3 passagers (10 heures de vol après l'obtention du LAPL).

Formation théorique

L'examen théorique du LAPL devrait être basé sur l'examen du PPL théorique, pour réussir l'épreuve il faut obtenir un minimum de 75% de bonnes réponses.

Formation pratique

Afin de se présenter à l'examen pratique du LAPL, vous devez avoir effectué au minimum 30 heures de vol, comprenant au moins 15 heures en double commande (avec un instructeur) et 6 heures de solo supervisé (incluant 3 heures de navigation et un vol de plus de 80 nm avec un atterrissage complet sur un aérodrome différent de celui de départ).

Ce minimum règlementaire est très faible et prend en compte une éventuelle expérience aéronautique (planeur, ULM, hélicoptère, ...). Pour un débutant complet, il faut environ 45 heures de formation. Cela dépend bien sûr de la disponibilité, de l'implication et du travail personnel de l'élève-pilote.

Validité

Le LAPL à une validité "glissante", le pilote doit pouvoir justifier dans les 24 mois précédent son vol d'une expérience de 12 heures de vol, 12 décollages et 12 atterrissages et au moins 1 heure de vol avec instructeur. Dans le cas contraire, le pilote devra soit faire un test en vol avec un examinateur ou effectuer les heures manquantes sous la supervision d'un instructeur habilité.


3) Le PPL est une licence OACI (reconnue mondialement) qui autorise son titulaire à voler de jour seul à bord d'un avion monomoteur, sans rémunération et avec passagers. Contrairement au LAPL, il est possible d'apposer sur le PPL des habilitations et/ou qualifications tel que le VFR de nuit, la qualification multimoteur ou l'IR privé.


Conditions d'obtention

Il n'y a pas d'âge pour commencer une formation, cependant le 1er vol solo à bord ne peut intervenir avant 16 ans révolus et l'obtention du brevet avant 17 ans révolus.

Pour obtenir le PPL, il est nécessaire de réussir un examen théorique et pratique.

Les pré-requis sont les suivantes :

• 45 heures de vol au total

• 25 heures de vol en double commande (avec instructeur)

• 10 heures de vol en solo incluant au moins un vol de 150 nm (280 km) avec un arrêt complet sur un aérodrome différent de celui de départ

Privilèges

Exercer les fonctions de commandant de bord sur un avion monomoteur sans rémunération sur le territoire français (et plus si obtention de la compétence linguistique anglaise), avec passagers.

Formation théorique

L'examen théorique du PPL est composé de 5 modules avec des questions de type QCM à choix unique, pour réussir l'épreuve il faut obtenir un minimum de 75% de bonnes réponses à chaque module dans un délai de 18 mois à compter de la réussite du 1er module. A l'issue, le théorique a une validité de 24 mois à compter de la réussite du dernier module.

Les modules sont les suivants :

• Réglementation (24 questions)

• Connaissances générales de l'aéronef, Principes du vol (24 questions)

• Performance et préparation du vol, Navigation, Météorologie, Procédures opérationnelles (44 questions)

• Performance humaine et ses limites (12 questions)

• Communication (16 questions)


Formation pratique

Afin de se présenter à l'examen pratique du PPL, vous devez avoir effectué au minimum 45 heures de vol, comprenant au moins 25 heures en double commande (avec un instructeur) et 10 heures de solo supervisé (incluant un vol de plus de 150 nm avec un atterrissage complet sur deux aérodromes différents de celui de départ).

Ce minimum règlementaire est très faible et prend en compte une éventuelle expérience aéronautique (planeur, ULM, hélicoptère, ...). Pour un débutant complet, il faut environ 60 heures de formation. Cela dépend bien sûr de la disponibilité, de l'implication et du travail personnel de l'élève-pilote.


Validité

Dans les faits, le PPL est valable à vie (juste une procédure administrative tous les 5 ans), cependant la qualification SEP ("Single Engine Piston", monomoteur à pistons) associée a une validité de 24 mois. Pour revalider la qualification SEP, il existe 2 moyens en fonction de l'expérience récente.

Si vous avez effectué dans les 12 mois précédent l'expiration au moins 12 heures de vol, dont au moins 6 heures de vol en solo et 12 décollages et atterrissages, il s'agit d'une prorogation ; dans le cas contraire, il s'agit d'un renouvellement.

• Prorogation : il suffit de faire au moins 1 heure de vol avec un instructeur habilité

• Renouvellement : il faut faire un test avec un examinateur

wp4c1118ca.png